COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Qui sommes-nous ?
Un groupe de citoyen•nes, francophones et néerlandophones, militant•es et cyclistes pour une Paix Juste au Proche-Orient.

Que voulons-nous ?
Dénoncer et attirer l’attention sur le non-respect systématique par l’État d’Israël du Droit international et des résolutions de l’O.N.U.

Promouvoir la solidarité avec le peuple palestinien, auquel ses droits les plus élémentaires sont déniés depuis si longtemps.

Pourquoi le faisons-nous ?

Depuis de très nombreuses années, L’État d’Israël viole, à grande échelle, les Droits humains et le Droit international.
En 1948, environ 800.000 Palestinien•nes ont été chassés de chez eux•elles et plus de 400 villages ont été détruits. Devenus des réfugié•es, ces exilé•es et leurs descendant•es sont aujourd’hui plus de sept millions auxquels le droit au retour dans leur pays reste refusé.

Depuis plus d’un demi-siècle, l’État d’Israël occupe les territoires palestiniens que son armée a conquis en 1967. Bien que les Conventions de Genève l’interdisent, il construit sans cesse depuis lors des colonies de peuplement en Cisjordanie et à Jérusalem-est, où 630.000 colons juifs israéliens sont déjà installés. Alors que ces colons bénéficient de toute sortes d’avantages fiscaux et d’un accès illimité à l’eau, la population palestinienne de ces territoires est soumise à un régime d’occupation militaire répressif, à des détentions arbitraires, des raids militaires, à la violence des colons, des expropriations, la destruction de terres agricoles et de cultures, à la démolition de maisons, à de nombreux contrôles de l’armée lors de tous leurs déplacements.

Depuis le mois de mars 2018, des tireurs d’élite israéliens ont tué plus de 200 Palestinien•nes non armé•es, dont des dizaines d’enfants, lors de manifestations organisées à Gaza chaque vendredi pour revendiquer leurs droits. 14.000 autres ont été blessées, dont la moitié par des armes à feu. Selon Amnesty International, il s’agit de tentatives délibérées de tuer et de mutiler. Le soir où les Israélien•nes célébraient la victoire de Netta Barzilaï à l’Eurovision 2018, on dénombra 62 Palestinien•nes non armé•es tué•es par l’armée israélienne à Gaza.

La situation à Gaza est intenable. Deux millions de Gazaouis sont soumis à de sévères mesures de punition collective depuis douze ans. Ils sont victimes d’un blocus qui ne permet aux marchandises et aux personnes d’entrer et de sortir de cette enclave qu’au compte-gouttes. Les pêcheurs et pecheuses qui osent dépasser les quelques miles nautiques autorisés par l’armée israélienne sont tué•es ou arrêté•es et leurs bateaux sont confisqués. Les actions de l’armée israélienne à Gaza font très régulièrement des mort•es et des blessé•es. Ces dernières années les Gazaouis ont, de plus, été victimes de trois attaques de grande ampleur de la part de l’armée israélienne. Celle de l’été 2014 a fait plus de 2100 morts dont une majorité de civil•es.

On est pris de vertige en découvrant les longues listes de violations des Droits humains dans les territoires palestiniens occupés contenues dans les rapports de l’O.N.U. et des organisations de défense des Droits humains.
Pour couronner le tout, le Parlement israélien a voté l’été dernier une loi qui définit Israël comme « État-nation du peuple juif ». Ce qui en fait de facto un État d’apartheid car les citoyen•es israélien•nes non juif•ves, déjà victimes de toutes sortes de lois discriminatoires, sont désormais officiellement considéré•es comme des citoyen•nes de seconde zone.

Il est devenu évident qu’Israël utilise l’art et la culture comme un écran de fumée pour détourner l’attention des violations manifestes des droits des Palestinien•nes. C’est ainsi que le Premier ministre israélien Netanyahu a déclaré que Netta Barzilaï, lauréate du Concours Eurovision de la chanson en 2018 était la meilleure ambassadrice de l’État d’Israël. Ce « blanchiment par l’art » est une politique délibérée : depuis 2005, une campagne a été lancée pour améliorer l’image du pays à l’étranger grâce à des échanges culturels en évitant toute discussion concernant le conflit avec les Palestinien•nes.

Comment le faisons-nous ?

C’est à vélo que, depuis 2006, principalement à Bruxelles, nous parcourons différentes communes pour exprimer notre solidarité et revendiquer le respect des droits inaliénables du peuple palestinien.

Ce samedi 11 mai 2019, à quelques jours du Concours Eurovision de la chanson, de 11h à 16h, ViaVelo Palestina roulera pour
• dénoncer :
– l’organisation de l’Eurovision de la chanson en Israël
– l’apartheid dont sont victime les Palestiniens
– la colonisation des territoires palestiniens occupés
– le blocus de Gaza
• soutenir :
– la campagne Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS) vis-à-vis d’Israël.

Vers 12h, nous marquerons un arrêt devant les studios de la RTBF et de la VRT pour demander que nos télévisions publiques renoncent à diffuser sur leurs antennes le Concours Eurovision 2019.

NON À L’EUROVISION, A SES CHANSONS, A SES PAILLETTES POUR MASQUER DES CRIMES D’ÉTATS!

Tel : Cathy Mayer +32 495 49 94 35

Email : via.velo.palestina@gmail.com
Facebook: http://www.facebook.com/ViaVeloPalestina/
Site web: https://viavelopalestina.be/

AVEC LE SOUTIEN DE :
Présence et Action Culturelle (PAC), Association Belgo-Palestinienne, CNAPD, CNCD-11.11.11., CGSP-ACOD, CGSP Enseignement, Coordination BW-Est,INTAL, MOC, PJPO Braine-l’Alleud, PJPO Ittre, PJPO Mazerine, PJPO Nivelles, Palestina Solidariteit, Plateforme Charleroi Palestine, Service Civil International, Solidarité Socialiste, Union des Progressistes Juifs de Belgique, KARAMA Belgium, Plateforme Watermael-Boitsfort Palestine

——————–

ANNEXE : historique de nos actions depuis 2006

• En août 2006: nous avons roulé avec « The Peace Cycle » à travers la Belgique lors de leur périple de Londres à Jérusalem.
• Mai 2007 : participation aux « Six heures pour la Palestine : 40 ans d’occupation, ça suffit » organisée par l’Association belgo-palestinienne (ABP) au Cinquantenaire de Bruxelles.
• Mai 2008 : randonnée de 60 km autour et dans Bruxelles pour protester contre les 60 ans de dépossession suite à la Nakba, où 800.000 Palestiniens ont été expulsés.
• Mars 2009 : à nouveau avec « The Peace Cycle », dans sa randonnée de la Cour internationale de Justice (La Haye) jusqu’au Parlement européen à Bruxelles.
• Mai 2010 : traversée des communes de Saint-Gilles, Molenbeek et Ixelles pour promouvoir la campagne BDS, avec l’aide de différents groupes locaux.
• Mai 2011 : randonnée dans Bxl, avec arrivée à Saint-Gilles, pour promouvoir la campagne BDS.
• 1er mai 2012 : traversée de Bruxelles pour promouvoir l’action BDS et dénoncer la privation de circulation et l’apartheid subis par le peuple palestinien. Accueil au meeting du 1er mai de la FGTB.
• 1er mai 2013 : nouvelle promotion de la campagne BDS dans divers quartiers de Bruxelles. Nous dénonçons aussi la discrimination des Bédouins du Néguev/Naqab et la destruction de leurs villages.
• 30 novembre 2013: mini-randonnée dans Bruxelles, pour la journée internationale de « colère contre le Plan Prawer-Begin d’expulsion des Bédouins du Néguev/Naqab ».
• 14 mai 2014 : Promotion de la campagne BDS et dénonciation de la discrimination qui frappe les Bédouins du Néguev/Naqab dont les villages sont détruits.
• 9 mai 2015 : notre randonnée nous a conduits du Parc du Cinquantenaire, via Laeken, à la Place Communale de Molenbeek, pour dénoncer une fois de plus la situation dramatique des Palestiniens, particulièrement à Gaza, des Bédouins et pour continuer la promotion de la campagne BDS.
• 14 mai 2016 : randonnée à travers Bruxelles au départ du Cinquantenaire avec arrivée à Schaerbeek, pl. Dehon où étaient organisées de multiples animations. De nombreux jeunes nous ont accompagnés.
• 13 mai 2017 : randonnée dans Bxl pour dénoncer 10 ans de blocus de Gaza et 50 ans d’occupation des territoires palestiniens. Grande arrivée festive à la Bourse.
• 11 mai 2018 : randonnée bruxelloise pour commémorer la Nakba et dénoncer le départ du Giro de Jérusalem ainsi que la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël.

Publicités


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s